Les 3 pièges à éviter avant d’investir en immobilier locatif

François Guillard – Le 17/10/2018 – Expert en défiscalisation immobilière depuis 10 ans

 

L’investissement immobilier locatif, favori de Français, est attractif car il joint la sécurité de l’investissement dans la pierre à la constitution d’une rente. Cependant, certains paramètres peuvent le rendre plus risqué qu’il y a quelques années : la revente est plus difficile à cause d’une localisation peu attrayante, la fiscalité devenue plus lourde, le rendement moins lucratif…

Pour bien investir dans un bien locatif, évitez ces 3 pièges pour vous assurer un patrimoine rémunérateur, en particulier pour votre retraite.



Piège 1 : Investir à l’affect pour le bien

Lorsque vous investissez dans un logement locatif, pensez avant tout comme un investisseur qui désire faire du bénéfice. Oubliez l’effet coup de coeur pour un appartement !

Votre opération ne pourra vous être profitable qu’en faisant attention à quelques critères :

  • L’adresse ou le quartier où se trouve le bien
  • L’estimation de la plus-value que vous pouvez dégager
  • La surface habitable dans le logement
  • Le type de bien (appartement ou maison individuelle)
  • Le type de location (meublée ou non)
  • Les infrastructures à proximité
  • La demande de logement dans le secteur
  • La possibilité de revente.

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif ?

Découvrez vos avantages fiscaux avec la Loi Pinel

Simulation Gratuite Pinel

 

Piège n°2 – Ignorer le critère « emplacement »

Pour assurer votre investissement locatif ou la revente de votre logement, vous devez considérer l’emplacement du bien.

Trouver un locataire n’est pas simple, mais en suivant les conseils sous cités, votre projet peut réussir :

  • Choisissez un bien desservi par les transports en commun et à proximité de commodités telles que les commerces, les hôpitaux, les écoles, les crèches…
  • Voyez si le secteur est sécurisé.
  • Étudiez le marché locatif de la ville où vous désirez investir afin que vous ayez une idée des loyers qui s’y pratiquent.
  • Recherchez un bien qui répond à la demande en logement dans la ville.
  • Dans un quartier étudiant ou un secteur comprenant beaucoup d’actifs, pensez à acheter un studio ou petit appartement offrant suffisamment d’espace pour ces types de locataires.
  • Préférez un bien neuf et conforme aux normes de construction actuelles pour éviter les travaux de rénovation.

 

Piège n°3 – Passer à côté des avantages des dispositifs de défiscalisation

Pour faire face à la crise de logement en France, des aides fiscales ont été élaborées par les gouvernements successifs.

Elles s’adressent aux particuliers qui investissent dans l’immobilier locatif neuf. À titre d’exemple, vous pouvez profiter des avantages fiscaux apportés par la loi Pinel.

En vous engageant à mettre en location votre bien sur une durée déterminée, vous avez droit à une réduction d’impôts allant jusqu’à 63 000 € sur 12, dans la limite d’un plafond d’investissement de 300 000 €.

Etes-vous éligible aux avantages Pinel  ?

Simulation Gratuite Pinel