Investissement locatif loi Pinel


Le dispositif Pinel reprendra plusieurs grandes lignes de son prédécesseur. Il se distinguera toutefois de ce dernier par sa souplesse et sa rentabilité dans diverses agglomérations. Il est possible d’utiliser un simulateur pour le vérifier.
La loi Duflot, malgré ses quelques avantages, n’a pas permis d’accroître les secteurs de l’investissement immobilier et de la construction et fait même fuir les investisseurs. Ces derniers ne se feront pas prier pour revenir avec un dispositif plus flexible et plus amélioré : la loi Pinel.
Réduction jusqu’à 21 %

Tout investisseur qui achètera un nouveau logement respectant les conditions du dispositif aura trois options pour la durée de son engagement de location : 6 ans, 9 ans et 21 ans. Pour rappel, la loi Duflot n’a proposé qu’une seule option de 9 ans pour un investissement locatif.ban-simu3

Choisir de louer le bien immobilier durant 6 ans permet de bénéficier d’une réduction de 12 %. Pour 9 ans, celle-ci sera de 18 %, comme dans le précédent dispositif. Elle représentera 21 % de l’investissement si la durée de l’engagement est de 12 ans.

Le plafonnement est le même que celui de la précédente loi : prix d’acquisition de 300 000 euros et un coût au mètre carré de 5 500 euros. L’assiette maximale pour l’application de la défiscalisation sera ainsi de 137 500 euros (5 500 euros x 25m2) pour un bien de 25 mètres carrés.

Une dernière nouveauté rend la loi Pinel plus intéressante : une plus grande liberté dans le choix du locataire. Ce dernier peut être, sous certaines conditions, un ascendant ou un descendant de l’investisseur.